Noureddine et son courage

IMG-20160302-WA0010

 

-Ça fait  trois mois quelle est malade, donc je m’attends toujours à des nouvelles moins bonnes, pas mauvaises du tout, le fameux il a donné et il a repris, sacrée bigoterie. La Prado japonaise surnommée la voiture de l’Afrique(à tort ou à raison) tentait  de dépasser un bus ghanéen des années 70 bondé de marchandises et de personnes  qui malgré sa lenteur  refusait de céder le passage.

– Et ce n’est que maintenant que tu nous informes ? dis je surpris.

– La déontologie voudrait qu’on n’informe pas les passagers, répondit il

– Le contraire plutôt, informer et ensuite laisser le volant,

– Je prends la relève

– Non ça  va aller, conclua t-il.

En y repensant on est passé à travers la faille d’Alédjo, je me demande ce qu’ils entendent pour faire  sauter cette fichue montagne qui n’a de valeur pseudo touristique ,si touristique il y est que pour le millier de familles qui y ont laissé leur proches, avec une pluie torrentielle accompagnée d’ un baroufle qui a fait stationnée pleins de voitures attendant le répit pour passer, et amorcé la descente non moins abrupte de la montagne de BAFILO. Petits, les histoires les plus effrayantes parvenaient à nos oreilles, quid des animaux féroces qui vivaient dans la faille et happaient littéralement les voyageurs, quid des âmes  des disparus qui hantaient les lieux, ou encore plus extraordinaire l’histoire fameuse d’un ingénieur allemand dans les années 70, voulant défier les ancêtres , après avoir fait sauter à coups de dynamite la roche (puisqu’il faut l’appeler ainsi) décéda mystérieusement, pour qu’enfin on retrouve la roche intacte le lendemain matin . L’Afrique sait être mystérieuse au bon moment. Pourtant des travaux inaugurés en grande pompe ont été engagés comme les chantiers du siècle (grand contournement du nord), confiés aux chinois qu’on continue de nous vendre comme les sauveurs de l’Afrique. Merdier qui ne dit pas son nom. Travaux qui livrés n’ont même pas tenu la période de garantie, retour à la case départ, raisons évoquées par le contrôleur de surcroit l’Etat, non-respect du cahier des charges, ils étaient où  pendant l’évolution du chantier ? Vive l’émergence et les présidences à vie. Ironie de l’histoire un couple  chinois confortablement assis sur les sièges arrière n’arrêtait pas de discourir sur les malheurs du continent sans toutefois proposer des solutions, ce qui n’est pas assez étonnant, un milliard et presque demi d’âmes marchant au pas derrière un millier de dirigeants.

Était-ce une façon de se rapprocher de la mort, était-ce une quelconque recherche de sensation forte ou pire encore un état  d’inconscience  qui vous fait oublier le danger?

-Nous sommes arrivés,

-ça aurait pu se terminer autrement ; mes sincères condoléances. Lui dis-je en mettant pied à terre.

Les deux derrières, en apprenant la nouvelle, étaient restés ébahis. Quatre heures plus tôt alors qu’on parlait de tout et de rien en amorçant Amakpapé, Noureddine venait d’apprendre le décès de sa mère, vielle dame tombée suite à des problèmes cardiaques n’ayant jamais pu bénéficier de soins adéquats, l’hôpital (le seul qu’on pouvait appeler ainsi à 50 km à la ronde) ne  disposant pas du matériel nécessaire. Il a été calme, serein et nous a menés à bon port. Une heure plus tard au téléphone :

-Egbébédo (éwé : littéralement le travail d’aujourd’hui ?pour signifier qu’on était ensemble aujourd’hui ou qu’on était en contact) ,fit t-il.

-Dogbé.

– J »ai même pas pu voir son corps, elle a été enterré avant mon arrivée.

Il ne la verra plus jamais .Il nous a quand même conduit à bon port. Fort caractère ce chauffeur, je l’ai rencontré pour la première fois ce matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *