#FaisonsLesComptes

Quand des individus sournois prennent en otage la vie en général et les finances en particulier d’un peuple, on assiste à des dérapages dignes des autres scandales fiscaux – et ils sont nombreux – qui ont jalonné cette année 2016. Comme à chaque fin d’année, faisons le bilan, histoire de déterminer le bon du mauvais. Il s’agit de prendre des dispositions pour faire en sorte que les mêmes erreurs ne se répètent pas, et nous devons ici demander des comptes à nos dirigeants (même si cela équivaut à un coup d’épée dans l’eau). Qu’en est-il de leur vol, leur gestion, leur digestion… avec notre argent, nos sous, soit disant pour soutenir les Eperviers (l’équipe nationale togolaise) à la CAN 2013 !

Pourquoi avons-nous attendus trois ans me diriez vous ? Non pas que nous soyons devenus plus matures aujourd’hui. Mais juste qu’on risque de vivre la même arnaque sous peu. Or la sagesse populaire de ce bout de terre de 56.600 km2 nous incite à fuir le ver de terre quand on a une fois été mordu par un serpent. Morsure qui nous a coûté la peau des fesses il y a trois ans ! Fesses de cette vieille à Amou oblo, qui s’est vu subitement enlever des dizaines de francs sur son compte et qui n’a pu qu’accuser son petit dernier de lui avoir volé son crédit. Fesses de ce taxi man qui n’a pas pu jouer au loto ce jour là car il s’est vu entendre en plein appel « votre crédit est insuffisant pour effectuer cet appel ». Il est ainsi passé à côté de ce « two sure » dont il communiquait justement les numéros par téléphone à son ami. Ou encore fesses du jeune Moussa qui a perdu la bandante Akouvi du quartier parce qu’il n’a pas pu lui envoyer un sms qu’il avait pourtant promis d’écrire, faute d’argent : il n’avait que 19 francs au lieu des 20 francs nécessaires sur compte.

Bref, comme moi, des milliers de personnes se sont faits délester de millions de francs contre leur volonté, c’est vraiment sidérant (j’avance ce chiffre parce qu’on a pas les chiffres officiels justement). Et ce pour soutenir nos « chers » Eperviers à la CAN 2013 . Non seulement la situation est scandaleuse, mais la manière de faire l’est aussi. Foot et argent public font deux. Les opérateurs et les autorités (curieusement les mêmes) ne devraient pas imposer, c’est à dire VOLER systématiquement, mais proposer. Ils devraient donner la possibilité à ceux qui le VEULENT (par exemple par une souscription VOLONTAIRE) de participer aux dépenses de la CAN. Dans les grands clubs européens (normal, vu qu’ils nous vendent la démocratie) les supporters qui sont actionnaires ont le droit de vote, ils participent aux congrès, ils votent le budget, ils choisissent les dirigeants qui leurs rendent des comptes à la fin des exercices etc.
Bah au Togo non !

Si on avait gagné la CAN la pilule aurait été moins amère à avaler. C’est vrai, le foot va mal en Afrique, mais la moindre des choses est de nous présenter des chiffres,  même fallacieux (par exemple : riz et akpan à 6 millions/jour, champagne de l’attaquant 10 millions, boeufs du marabout de l’équipe « x » millions, impôts sur les fautes « y » millions etc.) ! Et ceci pour la simple raison que c’est de l’argent public. Mais on attend toujours…

C’est vrai, la graine de maïs n’a pas raison devant la poule (l’Epervier), mais que ta poule aille picorer les graines de quelqu’un d’autre et il y a un pas vite franchi. Surtout que tu n’ ailles pas t’excuser auprès du voisin, ni pour proposer de le dédommager, ni – encore plus sadique – pour vendre cette poule, à perte ou à profit, d’autant plus si tu ne le mets pas au courant, c’est franchement pas bienséant. Et ici c’est de la mauvaise gouvernance.

Pour le Togo, pour les Eperviers, pour qu’ils aillent loin dans cette prochaine CAN, pour nos pauvres sous, pour le taxi man, Moussa , la vielle… et enfin pour nous tous #FaisonsLesComptes.

The following two tabs change content below.
belizem

belizem

Afro pragmatique dans la logistique, je suis concerné par tous ces maux qui empêchent le continent de décoller et de jouer notre partition dans cette mondialisation qui nous tombe sur la tête. Je fais partie de tous ces idiots utiles qui ont leur rôle à jouer dans ce monde espérant en léguer un meilleur à nos descendants à travers quelques reflexions souvent idiotes hélas quoique profondes.
belizem

Derniers articles parbelizem (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *