J’en veux pas de ta nationalité, Droit de réponse

‘’Tchoooo, osoebénko?’’. Ils croient que quoi Deudjui et ses compatriotes ? Charrier les Togolais et croire qu’on ne peut ressembler aux Camerounais dans la médiocrité comme dans les bonnes choses et qu’on voudrait leur nationalité? Vraiment il faut être kamer pour penser ça. On peut l’être et plus.

On veut même d’abord devenir camerounais pour quoi ? Écouter « coller la petite » et « tuer pour tuer » à longueur de journée ? Même pas besoin de parler les langues camerounaises pour comprendre. Le français, la langue suffit. Essayez d’en faire autant avec Bella Bellow et King Mensah (ils connaissent même?) j’avoue que sur Toofan je ne m’en sors pas moi même . Ce n’est pas un camerounais qui va s’en sortir. Donc pardon restez avec vos problèmes. Les Allemands et Français nous ont colonisés. Et alors ? C’est une honte pour nous, le simple fait d’être colonisés. Les allemands vous auraient gardés, nous serons encore tentés de vous ressembler. Pas par fierté (Hitler et ses zinzins ne seront pas loin), juste pour apprendre la langue, parlant de langue; qui veut dire ‘’commeng et vreumang’’ au lieu de ‘’ comment et vraiment’’ ? S’il faut être fier de son pays, dans certains cas vaut mieux  passer inaperçu. Surprenez une conversation entre africains en français, la nationalité est vite connue pour le kamer.il y aura toujours du flou pour nous.

Affiche de toofan en concert au Cameroun

En médiocrité vous avez quoi de plus que nous ?

Naître camerounais et vivre au Cameroun est une belle formation pour venir vivre à Lomé. Ici même les vélos cognent en route. Nos comportements citoyens n’existent plus. Il pleut. Il y a une grande flaque sur la route. Monsieur vient bloquer la devanture de sa maison incitant les passants à passer dans la flaque. Et quand il y a accident c’est lui qui court le premier.  Peuvent-ils faire la queue? J’ai développé une haine viscérale contre ce système qui se voulait démocratique. Premier venu premier servi. Allez faire un tour de mon temps à l’Université. Il y avait des queues même pour le resto. Déjà à dix heures il faut être la (dans la file), pourtant le resto ouvre à midi. Si savoir traverser la route est un gage pour être camerounais ici c’est savoir dribbler le policier. Et important encore il faut savoir mentir. Moi-même je mens.  Principalement aux filles. Sinon comment feras tu pour mettre Abidé dans ton lit? Le lit de ton frère. J’avais un ami qui avait une manie. Chaque fois qu’on rentrait du collège, criait subitement ‘’caches moi, caches moi’’. Étonnés on lui demandait il y a quoi? Et lui un sourire aux coins des lèvres disait ’’ avez-vous vu la grosse Mercedes qui passe ? C’est mon papa, il ne faut pas qu’il me voie, je suis censé être rentré depuis’’. Son papa avait pourtant une vielle Piaggio. Avec le temps il est passé à la vespa. Curieusement il avait toutes les belles filles du collège. Faut être assez hypocrite pour vivre ici. Rouler dans sa berline pendant qu’on doit des miettes aux petits du quartier. Crier haut qu’on est hospitalier mais demander à son invité s’il est passé par ‘’agbonoua’’, la porte. Allez savoir pourquoi d’une façon totalement désintéressé le marché de victuailles se trouve toujours à la porte?

En quoi j’envie le Cameroun?

On y mange bien. Pas plus qu’ici, pardon. On y boit aussi. Fan de banane plantain, on s’y régale. Ce qui n’est pas forcement dû aux jeunes d’aujourd’hui hein! Paresseux qu’ils sont là. Une belle culture. Une grande nation est toujours liée à une grande culture. Les traditions, la variété de son ethnie etc… Il y fait bon vivre. Le climat est plus frais qu’ici. J’envie particulièrement le bilinguisme de ce pays même si ça se sent que le français tire plus les voiles sur lui. Un comportement typiquement gaulois. Ainsi dans ce pays tu rencontres des chauffeurs de taxi licencies parfaitement bilingues gagnant à peine le SMIG. Un jour viendra pour eux. C’est bien connu ici que les camerounais ont le plus d’intellectuels en Afrique Centrale. Les grands musiciens ça lui connait. Dibango, Bona… musiciennes aussi Dipanda etc… Les grands footballeurs aussi. On ne va quand même pas les citer. Au basket ils nous battent. Le camerounais est un bon vivant. Il ne se plaint pas tout le temps. Tant qu’il a sa Mutzig. Que dire de la camerounaise ? Hum. Il faudrait la consacrer tout un article. Juste pour elle je peux devenir camerounais. Si c’est ce qu’elle veut bien sûr. Ah ils ont de bons blogueurs aussi. Parcourez les chaines de télé gratuites sur satellite. Cameroun par ci Cameroun par là. Avec ça elles dominent la scène médiatique. Et avec de bons contenus. Genre ‘’kongossa du jour’’ etc…

banane plantain du cameroun
Plat de banane plantain du Cameroun

Pour autant je ne  veux pas devenir camerounais.

Vaut mieux continuer avec Faure que son père. Popaul n’a pas la même résistance qu’ici. Notre voiture présidentielle ne tombe pas en panne le jour de l’indépendance. Et puis je vois tous ces camerounais qui baratinent mes sœurs à nyékonakpoè ici. Je me demande où ils trouvent l’argent ? Le climat des affaires doit être bien dans mon pays. Et ils s’y plaisent bien. Le gars t’invite pour la bière tout le temps mais demande lui un peu de sous tu verras. Ils ont même des abonnements au bar. Une chose qu’ils ne copient pas est notre peur des corps habilles. En affaire ne le menace pas par la police. Ils ne sont pas faits pour être de bons citoyens togolais. Et puis ils nous copient trop. A croire que vous voulez nous << devenir>>. Ils avaient un bon niveau et une belle organisation en foot. Depuis nos problèmes de primes, le Cameroun a suivi. On a changé hein! Changez aussi. Ils ont même pris le nom de notre équipe nationale pour donner à leur lutte anticorruption. Avec des fortunes diverses. Sérieusement penses-tu Deudjui qu’on aimerait être de la patrie de Hayatou qui nous a sanctionnés suite à la fusillade de notre bus à la CAN ? Ou encore si nous voulons une première dame (ce qui relève de la vie privée du président), on ne veut pas les tissages de Mme Popaul.

Et s’il faut une double nationalité pour échapper à la justice comme Lydienne Eyoum, ce n’est pas la nationalité camerounaise qui fera des miracles au Togo ici.

10 thoughts on “J’en veux pas de ta nationalité, Droit de réponse

      1. Ca? ca se sent entre les lignes… ah mais pour la banane plantain, je crois que tu deviendrais un ivoirien au lieu d’un « kamer » hein!!! Merci pour ce bel article, on a le rire jusqu’à la fin en tout cas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *